Et si on jardinait ? – J7

La journée commencait, en croisant les enfants se rendant à l’école juste au dessus de l’hôtel, mais aujourd’hui partant quelques minutes plus tard, tout se stoppa pour les quelques minutes de montée du drapeau, et chant de l’hymne national, assez impressionnant quand meme, ce calme après et avant les cris.

Vraiment une très bonne chose d’être logé si proche d’une école.

Du coup, petit dej, et enfin du café moulu du Cameroun. Bah oui ils avaient pas osé jusque là, parce que les précédent volontaire avaient préféré le nescafé, et souhaitaient me faire plaisir. Bah à partir d’aujourd’hui je retrouve du plaisir.

Sinon en formation, gestion de page et des menus. Et puis récupération du contenu actuel pour le remettre en forme.

Enfin cet après midi, c’était défrichage, j’ai donné un coup de main à l’hôtel. Mais pas bien longtemps non plus. NON je tondrais pas la pelouse à la machette aux jacquelins.

Pour les photos, il y en a peu sur l’article, mais c’est que j’ai enfin sorti l’argentique.

(Une pensée pour les potos de Strickaz, en date ce soir avec Anthony B.)

20141031 2453

 

20141031 2454

20141031 7697

20141031 7702

La pluie, c’est tous les deux jours – J6

Et puis ça ne fait pas semblant…Cette journée a commencé par 3 déluges cette nuit, la route entre Kribi et Campo est à priori de pire en pire. Un bourbier est présent au milieu, les chauffeurs se sont mis d’accord entre ceux de Kribi, et ceux de campo pour faire chacun l’aller retour jusqu’au bourbier et échanger les passagers. Vais je pouvoir rentrer ?

Pour passer rapidement sur la formation, aujourd’hui c’était explications fonctionnelles sur les catégories et mots clés, ainsi que gestion des différents médias, ainsi que la préparation des images au web.

Concernant les insectes, les araignées sont bien les memes, ultra plate. Pour les moustique c’est bon je gère, et puis il y en a vraiment très peu, mais les fourmis prennent très bien le relais pour me dévorer.

Sinon je me suis retrouvé dans une réunion de personne de TOTAL Cameroun…Le boulot ne me laissera pas…Mais bon j’ai eu des félicitations sur RSF mouhahaha.

Puis nous avons eu une longue discussion avec Basile, un personnel de la société Camerounaise de l’énergie, de passage pour une réparation sur Campo : Football, politique, les bien faits du protectorat par rapport à la colonie.

Et enfin au bout de 6 jours, on a voulu me marier…3 fois, j’étais presque étonné que cela ne soit pas arrivé avant…

Voilà tout pour aujourd’hui, pour les photos pas grand chose alors quelques une de l’entrée de mon auberge.

20141030 1413

20141030 1414

20141030 1415

20141030 1420

Les rats parisiens c’est des grosses souris qui se nourrissent bien – J5

Oui ce titre était une parole de Siméon quand on parlait de la viande mangé au Cameroun, autour d’une Castel fraiche, et c’est sur qu’il y en a que je n’essayerais pas : chien, chat, rat, lézard, singe ou escargot…Meme si je lui ai dit que finalement je ne savais pas trop ce qu’il y avait dans l’émincé de viande aux légumes de ce soir…

Sinon une chaine camerounaise tournait sur une télé, a suivre pour ma part, des très bon artistes y passaient : STV.

Dans les faits marquants de ma journée, il y eu bien sur la formation, où les bénéficiaires était bien content de pratiquer. Mais aussi pour la pause-café(autrement nommé déjeuné, à 11h), on me passait de la musique française, « pour me faire plaisir ». Heureusement que ça a enchainé sur Brassens, parce que Frédéric Francois…

Puis il y eu surtout 2 heures de discussions avec Pwongor, un « ancien » du village. Sur l’histoire du Cameroun, la fin du protectorat, etc…Puis une embrouille entre Pwongor et ses potes, gentillette. en tout 2h en ayant la sensation de les passer avec Colbert, c’est épuisant.

Voilà pour aujourd’hui, Mes récit sont moins grand en ce moment mais j’espère que j’aurais rapidement plus de chose à dire.

20141029 2940

20141029 2943

20141029 2945

20141029 2947

20141029 2950

20141029 2952

20141029 2956

20141029 2961

Vous connaissez la différence entre un avocat et un spermatozoïde ? – J4

« Il y en a un environ 1 sur 50 000 qui arrivera à être un être humain », voilà les blagues sorti en stand up sur A+, la télé africaine, en plus de la copie conforme de Christina, mais en noire, pour une émission de relooking « Blackamorphose », voilà comment c’est terminé ma journée d’hier pendant le repas(poulet/Pates)

Pour aujourd’hui, comme le disait Mickael, elle était nouvelle, et commençait pas un lézard dans mes chaussures ça surprend.

1ere journée de formation à proprement parler, pas des plus drôle pour les participants car purement théorique, et du coup pour moi c’est aussi finalisation des exemples pratique pour demain.

Puis du repos, la chaleur fatigue bien(et vu le soleil d’aujourd’hui), plus le contre coup du voyage. Je n’avais pas prit une photo avant 17h, je me faisais la réflexion, quand une jeune venait jouer au ballon avec Espoir. Elle n’a pas jouer longtemps, mais quelques photo sur le bord de la terrasse. en plus du couché de soleil, d’un petit garçon venant déposer un fer à repasser, et de la noix de coco. Ha oui la fille s’appelle Blonde?!?!

En tout cas ma journée d’hier et d’aujourd’hui fut plus agréable que celle de Siméon, en galère sur la route de Kribi, et meme tombé d’un pont avec la moto taxi. Du coup hôpital pour lui aujourd’hui, mais rien de très grave non plus.

Voila pour aujourd’hui demain est un autre jour. Il est 20h30, je vais me reposer. Pas de soucis j’ai des coloc dans la chambre 😉

20141028 0006

20141028 2920

20141028 2923

20141028 2928

20141028 2934

20141028 2937

20141028 2939

20141028 7690

20141028 7691

Aujourd’hui est une mauvaise journée, demain sera nouvelle – J3

Le titre n’est qu’une parole de Mickael, mon hôte, concernant la pluie qui a peu cessé aujourd’hui, a part pour nous permettre une petite ballade sur la plage avec Espoir, mon deuxième hôte.

Aujourd’hui était aussi ma première journée de formation avec les éco garde du parc national. Au programme, prise de contact, présentation de chacun et de la formation, récupération des compétences et des objectif de chacun pour construire ma formation à l’animation d’un site internet, sans connexion internet, parce que sinon c’est pas drôle :). Heureusement j’avais bien prévu tout cela et l’on pourra travailler sur des postes en local(surement uniquement sur le mien d’ailleurs) j’ai des groupes de 4 et malheureusement les autres postes risque d’être utilisés.

Pour le niveau il est a priori homogène, chacun ayant au moins participé à des formations bureautique, avec planète urgence d’ailleurs. Sauf un participant, qui commence tout juste à travailler. On va tout faire pour ne pas le perdre.

Bon j’ai quand même changé mes menus :), je suis passé au riz/poisson à midi, pour ce soir ça sera surement dans le billet de demain, il n’est que 18h20 et le soleil vient tout juste de se coucher.

Comme je vous le disais au début, nous sommes allez nous balader rapidement sur la plage, avec la guinée au loin, des pêcheurs réparant leurs filet, les beautés de la nature.

Et puis sur la terrasse de mon hôtel j’ai pu shooter quelques oiseaux et autres poulet.

Siméon est parti à 11h faire un aller retour à Kribi pour procéder au change que nous n’avions pas réussi à faire avant ma montée jusqu’à Campo…Je suis fatigué par la route pour lui.

Allez j’ai un déroulé de formation à fignioler avant demain, la mise en place en local du site étant déjà faite.

Comme j’ai pu le mettre en ligne rapidement en utilisant mes données à l’étranger, et comme précisé plus haut, aucune connexion, alors les articles vous pourrez malheureusement les lire qu’à mon retour en France, mais cela pourra vous occuper un certains temps :), je ne pensais pas écrire autant, mais je me tiendrai à cela.

20141027 0005

photo erreur avec la gopro 😉

20141027 7611

20141027 7616 2

20141027 7617

20141027 7620

20141027 7622

20141027 7643

20141027 7647

20141027 7652

20141027 7664

20141027 7665

20141027 7667

20141027 7679

20141027 7684

20141027 7689

Campo, ça se mérite – J2

Et oui, allez jusqu’à Campo ça se mérite. Une belle et longue journée.

Réveil prévu à 6h30, pour être prêt tranquillement à 7h, à 6h un déluge m’a réveillé. Pas grave ça me laisse plus de temps… Jusqu’a ce que Siméon(mon référent sur place) toque à ma porte, je ne comprend pas tout mais bon, vite on est prêt. Petit de des plus copieux et on entre dans le 4×4 après avoir refait le plein d’huile. Je regarde l’heure au tableau de bord, et je comprend vite meme si j’ai enlevé le fuseau horaire, mon téléphone est passé à l’heure d’hiver, alors que je l’avais déjà décalé d’une heure la veille…et donc que j’ai été réveillé à 7h et non 6h…

On roule jusqu’à Kribi(2h de route en relatif bon état), Jusque là pas trop de problème apparant. Le soleil refait surface rapidement, on longe la mer. La radio tourne avec une reprise de « Je n’ai pas changé » par un africain, un très grand moment…

Notre arret à Kribi se fait devant un garage, le 4×4 à des gros problèmes(je soupçonnerais bien un problème de joint de culasse quand même, voir de décalage de distribution, j’ai connu tout ça avec ma clio), bref après avoir poussez jusqu’à la station essence, un débouchage d’une durite de gasoil, et deux trois coup de marteau ça repart, mais on sait déjà qu’il faut trouver un autre véhicule pour aller jusqu’à Campo, hors de question de prendre la route avec lui.

En attendant de trouver un véhicule, il doit déjà être 15h30 quand on se rend dans un petit reste, terrasse avec vue sur la plage. On passe commande pour un poulet/plantain(pour changer 🙂 ) et en attendant que cela soit prêt on descend a l’ombre des arbres sur le bord de la plage. Des enfants jouent, sorte une pirogues, font du vélo, des acrobaties devant moi. Je parle avec Siméon de ses passions Louis de Funès et Georges Brassens. Pas de Brassens directement avec moi, mais bien entendu « la mauvaise réputation » sur l’album des 20 ans de Sinsé. Je lui fait écouter, il chantonne en meme temps, il adhère complètement et trouve que c’est « vraiment un très bel hommage ».

Le repas est prêt, et encore une fois terriblement copieux. Puis on retourne en vile où normalement un véhicule a été trouvé pour continuer notre retour, mais ce n’état sans compter le retour de personnes venant de Campo sur l’état de la route, qui fait monter les enchères pour le voyage. Bref il doit être 16h30 et nous prennont la route à 6, dans un break…

En effet la piste est en grande partie très peu praticable, les grumiers ayant fait des traces énormes, il est difficile pour un break de ne pas toucher(ça touche bien d’ailleurs), en gros c’est 60km des combes grondés, pour les bourguignons. Et puis vient la montée impossible, oui celle qui est très difficile à franchir pour des 2cv 4×4 ou même des jeep aux combes, mais en Afrique il y a des bras et des jambes pour pousser, et après quelques tentatives voilà la difficulté franchi.

Le reste se fera sans trop d’encombre, mis à part une route quasiment coupé par deux camions posé, qu’il a fallu contourner dans une flaque de boue, de la largeur exact de la voiture. Et enfin arrivé à campo à…..19h, on m’avait dit 3/4heures… ça en fait 11 :). Je pense que j’ai un peu la poisse avec les véhicules terrestres quand même :).

En tout cas l’auberge est chouette, mais je n’ai pas bien vu, vu mon heure d’arrivée tardive, en tout cas première soirée passé rapidement avec Agathe, et sa famille d’expat en ballade. Et la belle Princesse de notre hôte, oui c’est son prénom 😉

Bref il est temps d’aller se coucher, il est 22h et demain on va tenter de faire un vrai réveil à 6h30. Et vu q’uno est que le 26, mais que je sais pas quand ce post sera en ligne, avant d’oublier je souhaite un bel anniversaire à Claire. L’an dernier le 27 je prenait mon envol pour le Bénin.

(Message personnel, ne m’envoyé pas de SMS ça va vous couter cher 😉 )

20141026 2867

 

20141026 2869

 

20141026 2871

20141026 2873

20141026 2877

20141026 2880

20141026 2888

20141026 2892

20141026 0005

20141026 0007

20141026 2895

20141026 2903

20141026 2909

20141026 2915

20141026 2916

20141026 2918

Vous remarquerez la toute beauté des parures de lits ;), et pour ceux qui se posent la question sur les animaux rencontrés : je n’ai vu que des Huskies ?!?! et des singes mort.

Haaaa l’Afrique – J1

Je ne sais pas quand je pourrais mettre cet article en ligne, mais on est samedi soir, il est 22h30.

Posé dans ma chambre d’hôtel de transit avec la route pour Campo demain.

Que dire de cette première journée ? 

Un vol qui c’est bien passé malgré le retard au décollage(mais qui m’a permis de pas attendre trop longtemps à Douala, car les gardes du Parc était dans les bouchons)

Et puis quel magie de passer au dessus des nuages, toujours aussi admiratifs également des montagnes algériennes.

Une bise à Sarah la champenoise, a voir dans les photos…Champagne dans l’avion 😉

Des cercles et des barres de végétaux je pense, mais assez bizare vu du ciel, vu leur grosseur à 10000 mètres.

Et puis l’arrivée sur Douala, ces bouchons auquel j’ai eu le droit(2h pour faire 3kms, a cause de travaux d’agrandissement de route), le retour des motos, qui a priori sont très récente au Cameroun, contrairement au Bénin et donc beaucoup moins bien organisées.

Une pensée pour le GGS, avec une chorale sur le bord de la route, et puis aussi mes première bananes et orange, qu’est ce que cela peut être bon !

Pour finir, assez étonnant, mais j’ai mangé le meilleur poulet depuis longtemps ce soir(et puis avec des frites de plantain, ça passe toujours bien 🙂 )

Allez dodo, parce que demain, c’est à 6h qu’il sonne le réveil pour la suite de la route vers Campo, et puis j’ai pas une heure de plus de sommeil, vu que j’ai déjà changé d’heure.

RoadToCameroun 0024

RoadToCameroun 0028

RoadToCameroun 0039

RoadToCameroun 1392

RoadToCameroun 1396

RoadToCameroun 1397

RoadToCameroun 1406

RoadToCameroun 2866

Un peu de nouvelle

Hello, un post quand même pour donner des news. Toujours pas de connexion internet alors ça reste court. Mais tout sera bien mis en ligne des mon retour.
 
 Pour la santé, ça va à peu près. Je dirais même une forme olympique(par rapport à l’an dernier). Le soleil fait du bien et vu le temps que j’ai vu hier au départ de la route du rhum je suis content d’être au Cameroun.
 
 Au cas où l’on parle en France des tentatives d’invasion des rebelles nigérians et de bokoharam, pas de panique c’est bien à l’extrême nord. Tres loin de moi. Même si je le vis avec le départ des militaires ce matin de campo.
 
 Bon je vous dis à dimanche matin. Je ne pense pas mettre d’autres nouvelles d’ici la.
 
 Sims, essaye de suivre le départ du vol samedi soir si ça peut te faire gagner du sommeil. A l’aller nous avions 1h30 de retard. Je part a 23h55 normalement.
 
 Allez Bisoux !
 
 

Location:Campo, Cameroun

Connexion web inexistante…

…ou presque. J’utilise mes données à l’étranger pour donner juste des news rapide. Tout va bien. Un vrai périple d’arriver jusqu’à campo.
 J’écris mes articles tous les jours avec photos. Mais du coup je ne pourrais a priori les mettre en ligne qu’à mon retour. Mais ça m’empêchera pas cette rédaction. Un journal pour moi aussi.
 
 Sur ce je vous laisse je vais me balader sur la plage.
 
 TiTi
 
 
 

Location:Campo, Cameroun